• René Char

       

     

     (René Char, 1907-1988)         

     

     

    Samedi

    Mon cher ami,
    Merci pour vos bonnes lettres. Je me réjouis de vous serrer les mains bientôt vers la fin du mois très vraisemblablement.
    Dites, je vous prie, au Comité des Cahiers que je suis sensible à leurs sentiments d’amitié. Je transmets à A. du Bouchet votre pensée. Je ne crois pas me tromper en formulant à Pégard de ce dernier des compliments (pour ses poèmes). Ce jeune poète est en progrès constants. Le voici maintenant qui émerge franche- ment du groupe de sa génération. Quoi de plus agréable pour les aînés que la poussée de fiers arbustes qui leur feront sur leurs vieux jours un peu d’ombre ? La jeunesse est tout ce que nous fûmes, qu’elle nous affectionne ou qu’elle nous déteste. C'est bien cela, la grande randonnée !
    À bientôt, affectueusement à tous deux.

    René Char

     
     
                          


     Aux éditions Rougerie :  
       
    René CHAR/Jean BALLARD : Correspondance, textes établis et présentés par Jeannine Baude
     
     


     

              

     

                       

        


    Tags Tags : ,